Arlésienne/ Farandole décoration en céramique peinte à la main

28,00

Jolie arlésienne en céramique de fabrication  artisanale française à accrocher.

Elle a les bras écartés en position de farandole ( chaîne dansée provençale).

Un trou au dos permet de la suspendre facilement!

Dimensions: 20 cm de hauteur x 20 cm de largeur.

L’arlésienne est à l’origine une très courte nouvelle  d’Alphonse Daudet  publiée en 1866:

« Jan, garçon de la campagne, est fou amoureux d’une jeune fille de la ville d’Arles, rencontrée aux arènes. Ses parents consentent finalement à ce mariage. Un jour un homme vient parler au père de Jan et prétend qu’il a été l’amant de cette Arlésienne. Il lui montre des lettres qui attestent ses dires. Le lendemain, le père raconte toute l’affaire à son fils, qui renonce au mariage mais ne peut oublier l’Arlésienne.  Rongé par le chagrin, il finit par se suicider ».

Daudet en tira trois ans plus tard une pièce de théâtre du même nom en trois actes et cinq tableaux, jouée et chantée, pour laquelle Georges Bizet composa une musique de scène.

Elles étaient réputées pour l’élégance de leurs tenues raffinées, et durant les fêtes, leurs longues farandoles incarnaient la tradition et la joie de vivre sous la lumière du midi.

Effacer
UGS : ND Catégories : ,

Description

Jolie arlésienne en céramique de fabrication  artisanale française à accrocher.

Elle a les bras écartés en position de farandole ( chaîne dansée provençale).

Un trou au dos permet de la suspendre facilement!

Dimensions: 20 cm de hauteur x 20 cm de largeur.

L’arlésienne est à l’origine une très courte nouvelle  d’Alphonse Daudet  publiée en 1866:

« Jan, garçon de la campagne, est fou amoureux d’une jeune fille de la ville d’Arles, rencontrée aux arènes. Ses parents consentent finalement à ce mariage. Un jour un homme vient parler au père de Jan et prétend qu’il a été l’amant de cette Arlésienne. Il lui montre des lettres qui attestent ses dires. Le lendemain, le père raconte toute l’affaire à son fils, qui renonce au mariage mais ne peut oublier l’Arlésienne.  Rongé par le chagrin, il finit par se suicider ».

Daudet en tira trois ans plus tard une pièce de théâtre du même nom en trois actes et cinq tableaux, jouée et chantée, pour laquelle Georges Bizet composa une musique de scène.

Elles étaient réputées pour l’élégance de leurs tenues raffinées, et durant les fêtes, leurs longues farandoles incarnaient la tradition et la joie de vivre sous la lumière du midi.

Informations complémentaires

Ceramique

bleu, bleu-bleu marine, bleue-lavande, jaune, jaune-lavande, rose, rouge, Rouge-noir, vert clair, vert-jaune, vert-moutarde