Âne en verre soufflé

24,00

Très mignon petit âne en verre soufflé.
Cette figurine a été créée en France dans l’atelier d’un maître verrier qui perpétue des gestes millénaires avec une âme d’artiste.

Dimensions : 5 cm x 2 cm x 6 cm de hauteur.

Le bonnet d’âne qui punissait les cancres autrefois avait pour but de conférer l’intelligence de l’âne au cancre. Avec le temps, sa signification a évolué et l’âne a acquis de ce fait une réputation injustifiée qui est ensuite passée dans le langage courant.

L’obtention du verre se fait par le mélange de trois matières premières: du sable, de la chaux, de la potasse qui sont alors fondues à une température de 1200°C.
Le résultat est une pâte verrière qui permet alors de la travailler en y ajoutant différents oxydes pour obtenir des couleurs variées.De ce mélange de matières en fusion et du souffle du maître verrier, naît l’œuvre d’art.

Le verre soufflé apparaît au Ier siècle avant J.C en Syrie (ou en Phénicie )où l’on inventa la canne à souffler. De là, cette méthode passa en Italie, puis en Gaule et en Espagne puis dans toute l’Europe.De nos jours les maîtres verriers utilisent toujours la canne à souffler.

Rupture de stock

Description

Très mignon petit âne en verre soufflé.
Cette figurine a été créée en France dans l’atelier d’un maître verrier qui perpétue des gestes millénaires avec une âme d’artiste.

Dimensions : 5 cm x 2 cm x 6 cm de hauteur.

Le bonnet d’âne qui punissait les cancres autrefois avait pour but de conférer l’intelligence de l’âne au cancre. Avec le temps, sa signification a évolué et l’âne a acquis de ce fait une réputation injustifiée qui est ensuite passée dans le langage courant.

L’obtention du verre se fait par le mélange de trois matières premières: du sable, de la chaux, de la potasse qui sont alors fondues à une température de 1200°C.
Le résultat est une pâte verrière qui permet alors de la travailler en y ajoutant différents oxydes pour obtenir des couleurs variées.De ce mélange de matières en fusion et du souffle du maître verrier, naît l’œuvre d’art.

Le verre soufflé apparaît au Ier siècle avant J.C en Syrie (ou en Phénicie )où l’on inventa la canne à souffler. De là, cette méthode passa en Italie, puis en Gaule et en Espagne puis dans toute l’Europe.De nos jours les maîtres verriers utilisent toujours la canne à souffler.